Dans ce récit autobiographique, Annik Mahaim évoque sa jeunesse, dans les années 70, à Lausanne. Les lausannois y retrouveront des lieux et des coutumes qui ont traversé les décennies comme le bateau “Le Montreux”, le guet de la Cathédrale de Lausanne ou encore le café “Le Barbare”. C’est un autre monde qu’y découvrira celui qui était trop jeune ou pas encore né pendant les années 70: un monde en ébullition, une sorte de passage entre un vieux monde et un plus neuf, que certains auront tenté de rendre meilleur, idéal.

Parallèlement à ses études de Lettres, Annik Mahaim, voulant justement changer le monde, s’engage corps et âme dans la Ligue Marxiste Révolutionnaire trotskyste, et ensuite dans le MLF. On rencontre dans son récit d’un côté la grande histoire: les désenchantements de la Russie soviétique, de la république populaire de Chine, la guerre du Vietnam, l’espoir en Allende qui finit dans les larmes, et de l’autre la petite histoire, qui rejoint les traces de la grande. C’est celle qui se passe en Suisse, et à laquelle Annik Mahaim prend part: une manifestation contre le prix des places de cinéma en 1971, qui se solde au gaz lacrymogène, le collage d’affiches clandestin, une montée à Paris pour célébrer le 100e anniversaire de la commune, les discussions animées et les rédactions de tracts, dont, à la relecture, l’auteure juge le “jargon” un peu pédant. On retient également les fameux “fichiers” qui ont fait scandale en 1989, et dont l’auteure demande la copie, une épaisse liasse de feuilles largement raturées. En tant que membre de l’extrême gauche, elle était automatiquement fichée…

Avec le recul, Annik Mahaim se demande ce qu’il reste des idéaux de sa jeunesse. Les années 80 ont en effet signé la fin de l’engagement militant, pour elle et la plupart de ses amis. Un autre époque, un autre monde, la mise en veille des vieux idéaux… C’est finalement dans l’écriture qu’Annik Mahaim s’est trouvée, sans abandonner pour autant complètement ses combats politiques et féministes. Pas de Souci !, son dernier recueil de nouvelles, renoue avec le constat d’un monde qui n’évolue pas dans la bonne direction. Radieuse Matinée est un récit biographique qu’on lit avec intérêt, sur une époque certes révolue, mais qui évoque des combats encore parfois bien loin d’être gagnés….