Ce petit bouquin catégorie "vie pratique" (ou "self help", comme on dit en anglais, terme que je trouve mieux adapté), est une source de bonnes idées pour, comme le titre l’indique, se simplifier la vie. Je l’avais déjà trouvé très utile il y a 7 ou 8 ans, quand je l’ai lu pour la première fois, et je me suis rendu compte que depuis, j’avais perdu de vue pas mal de règles bien utiles pour gagner du temps, ce temps précieux après lequel on court toujours.

St James explique dans une première partie comment elle et son mari en sont venus à la conclusion qu’ils devaient prendre des mesures radicales pour vivre une vie plus simple, moins stressante et de meilleure qualité. Elle explique ensuite comment s’organiser pour y arriver, comment revoir ses priorités de manière réaliste, et comment faire de la place dans sa maison pour ne pas retrouver envahi par ce que l’on accumule inutilement. Elle nous dit encore comment savoir résister à la pression de la société de consommation, comment apprendre à dire non ou encore comment se simplifier la vie de famille, avec les enfants.

Bien entendu, tous les conseils ne conviendront pas à tout le monde, et certains sont un peu extrêmes: ainsi, établir un menu pour chaque jour de la semaine et s’y tenir de semaine en semaine peut être assez rapidement lassant, et n’acheter que des chaussettes noires pour gagner du temps de rangement a un côté un peu austère… Mais ce qui compte est la prise de conscience que fait prendre ce petit bouquin que l’on se complique souvent la vie pour pas grand chose. Il est facile d’adapter ensuite les conseils à sa propre situation, selon ses propres priorités et ses envies…

Il n’est actuellement plus disponible chez amazon.fr (sauf sur marketplace), je pense qu’il n’est plus édité car il a été écrit en 1996, et il est vrai que les chapitres concernant internet ou les ordinateurs sont un peu obsolètes (mais l’idée de base est toujours valable). Je l’ai néanmoins trouvé d’un grand intérêt et d’une aide précieuse. Un livre à garder dans un coin et à ressortir quand on se sent submergé et qu’on ne sait plus où donner de la tête…

Note: 4/5