Harlan Coben est un auteur que j’ai l’habitude de lire en anglais, mais cette fois-ci, on me l’avait prêté en français, je n’ai donc pas fait la difficile…

Paul Copeland est procureur, il n’a pas eu une vie facile: après la mort de sa femme, il se retrouve seul à élever sa fille, et est toujours hanté par la disparition de sa sœur adolescente dans les bois, vingt ans plus tôt. Elle passait l’été dans une colonie de vacances dans laquelle lui-même travaillait. La culpabilité, ainsi que l’incertitude sur le sort de sa sœur, ne cessent de le ronger, des années plus tard. Quand il se retrouve devant le cadavre d’un homme qu’il reconnaît comme l’un des autres adolescents ayant disparu avec sa sœur, il est décidé à apprendre la vérité, quel qu’en soit son prix.

Dans les Bois n’est pas le meilleur des Harlan Coben que j’ai lus (le meilleur à mon avis est Juste un regard, Just One Look), les retournements de situation sont un peu décevants et pas tout à fait inattendus pour certains, mais il faut rendre justice à Harlan Coben: cet auteur de thrillers est l’un des maîtres dans l’art du suspense. On ne s’ennuie pas une seule seconde, et surtout, on veille plus tard que de raison pour lire un chapitre de plus, et encore un chapitre de plus, etc. et ceci jusqu’à la toute dernière page…

Note: 3,5/5