[yasr_overall_rating]

Sandra Jones, jeune professeur et mère d’une fillette de quatre ans, disparaît de sa maison pendant la nuit. Son mari, Jason, qui travaille tard en tant que journaliste, rentre quelques heures plus tard et ne trouve que la fillette endormie dans son lit. Le chat de la famille a également disparu.

L’inspectrice DD Warren ne sait que faire de cette famille d’apparence ordinaire: une maison ordonnée, mais pas trop, propre, mais en révélant pas de maniaquerie de la part du couple. Et si Monsieur et Madame Jones en avaient trop fait pour passer pour une famille comme les autres?

Jason Jones, en tant que mari, devient le suspect numéro un. DD Warren est intriguée par son attitude, sa réticence à lancer des recherches pour retrouver sa femme, son regard vide qui lui évoque les psychopathes les plus dangereux qu’elle a croisé dans sa carrière, et sa volonté farouche de protéger sa fille et sa vie privée… Et que penser du voisin des Jones, Aidan Brewster, délinquant sexuel, qui a fait de la prison pour avoir eu à 19 ans des relations avec une mineure de 14?

La Maison d’à côté est un thriller prenant, car on se demande jusqu’au bout quels secrets cache le couple des Jones, en apparence ordinaire, mais dont on comprend, surtout grâce aux passages narrés par Sandra, qu’il n’a rien de conventionnel. La Maison d’à côté nous livre une recette qui fonctionne bien: suspense et retournements de situation, tout en nous faisant réfléchir aux liens complexes entre internet et vie privée. Certains ressorts de l’action souffrent d’un manque de plausibilité, mais le résultat est tout de même plutôt convaincant.

Un bon thriller, dans la veine de ceux d’Harlan Coben…