Parfois mes “aptitudes” en tant que critique (amateur, ne l’oublions pas) rencontrent leurs limites. Le Voyageur, de Natsumé Sôseki, me met face à ces limites. Je me suis frottée à…
Continue Reading »